Open Data culturelle

9986914-avatar_largeLe ministère de la culture et de la communication vient de proposer une nouvelle vidéo sur son espace You Tube. Gentiment on vous explique qu’est ce l’Open data.

www.dailymotion.com/video/xyqrun_tutoriel-de-l-open-data-public_news#.UWO3-c2FeJJ

Publicités

Les écrivains de Picardie en ligne

20130129_n_cLe Centre Régional Livre et Lecture (CR2L) Picardie sollicité au mois d’août 2010 par le Ministère de la Culture et de la Communication, propose un site valorisant les écrivains picards en prenant en compte leurs maisons sur le territoire régional.

Trois maisons d’écrivains ont été sélectionnées par l’importance de cette personne et la quantité de documentation :
– la maison de Jules Verne à Amiens
– le musée Jean de La Fontaine à Château-Thierry
– le musée Alexandre Dumas à Villers-Cotterêts

Du nouveau sur le site du musée Guimet

Dès février 2012, le site internet du musée Guimet propose une ergonomie et un graphisme simplifiés avec des contenus média plus denses. Une refonte pensée pour permettre à l’internaute d’accéder à plus d’informations et d’interactivité par le biais des réseaux sociaux, d’un blog, d’un magazine numérique ou encore des mini-sites des expositions temporaires.

Quand la danse rencontre le public virtuel

En mars prochain, le chorégraphe français Jérôme Bel va expérimenter une œuvre artistique pour le web. Il sera le premier artiste invité au BMW Tate Live.

La performance se tiendra, un vendredi midi, à Londres au sein du Tate Modern dans un studio prévu à cet effet, la Performance Room. Dans cet espace, va être filmé et diffusé en direct sur le web la création du chorégraphe. Jérôme Bel est un habitué des réseaux sociaux, de l’Internet et de la vidéo. Il gère même ces répétitions via Skype. Il va présenter et réadapter son œuvre produite en 2007, Shirtologie. Une pièce minimaliste où il enlève l’un après l’autre des tee-shirts imprimés représentant nos expériences de vie.

Ce projet le BMW Tate Live va s’étendre sur une période 4 ans pour valoriser des performances artistiques de multiples disciplines via la vidéo et Internet qui seront diffusés sur la chaine de la Tate. Quatre commandes auprès d’autres artistes, (Pablo Bronstein, Emily Roysdon, Harrell Fletcher et  Joan Jonas) ont déjà été effectuées.

 

 

Une fênetre sur le numérique

Créée en 1999, l’association Art dans la cité fait entrer l’art numérique dans les hôpitaux. L’art pénètre dans les chambres de 40 malades à l’aide d’un ordinateur portable avec le projet « Fenêtre sur chambre ».
En 2010, le projet « Fenêtre sur chambre » est créé pour le service d’hématologie et d’oncologie pédiatrique de l’hôpital d’enfants Armand-Trousseau à Paris. Raphaël Isdant et Nicolas Sordello ont conçu une île virtuelle en 3D où les enfants hospitalisés en chambre stérile et d’isolement, de 7 à 17 ans, peuvent entrer et créer leur univers. Les enfants se rencontrent virtuellement et partagent leur vécu comme leur expérience de l’hôpital. Le projet est à la fois un atelier et une installation numérique qui permettent d’explorer les nouveaux outils de création multimédias en dispositif de collaboration. Dans le cadre de l’atelier, les artistes ont accompagné les jeunes patients dans la création et la personnalisation de leur avatar, un double d’eux-mêmes, de découvrir le monde virtuel tout en se l’appropriant, d’apprendre à se servir des outils de chat… cela durant 3 mois. L’apprentissage ne nécessitait pas de connaissances informatiques au préalable. Les enfants deviennent acteurs de l’œuvre, tout comme les parents. Un salon pour les parents, installé au sein de l’hôpital, permet aux familles de créer un lien avec l’enfant par le biais d’un dispositif de vidéo-projection du monde virtuel sur un mur. L’accès à l’île n’est pas réservé uniquement au monde de l’hôpital, vous pouvez l’installer sur votre ordinateur.
« Fenêtre sur chambre » a été créé par les artistes, produit et réalisé par Art dans la Cité avec l’aide de l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, son laboratoire de recherche EnsadLab et la FrancoGrid. Il est soutenu par la Fondation de France, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France et GlaxoSmithKline et a obtenu l’Award des e-virtuoses 2011 dans la catégorie : « Health & Healthcare » décerné par un jury international indépendant.
Lien : fenetresurchambre.blogspot.com

Une station de métro moderne

La station de métro Franklin D. Roosevelt  (ligne 1) à Paris, qui dessert l’avenue des Champs-Elysées fait peau neuve. Station de nombreux passages, elle se veut une vitrine de technologie comme lors de son ouverture en 1957. Depuis le 5 juillet, dans un décor couleur champagne, trois écrans tactiles ont été installés, proposant des plans du réseau de transport en Ile-de-France, un plan de quartier et un outil de recherche d’itinéraire. En complément, cinq écrans vidéo sont installés sur chaque quai diffusant des campagnes publicitaires ainsi que des programmes culturels.  Quatre films de deux minutes, produits par le CNRS dans le cadre de l’Année de la chimie et trois films de Marko Echevarria dans le cadre de son œuvre « Paysage passager » sont diffusés jusqu’à septembre.

Site de la RATP: www.ratp.fr

Site de Marko Echevarria: uncoupdoeil.fr

Chiffres du métro

366 points d’arrêt

292 stations

55 correspondances

Le label Ville et Pays d’Art et d’Histoire

Le ministère de la Culture a mis en place en 1985 un label a destination des collectivités territoriales. Il qualifie des territoires, communes ou regroupements de communes qui, conscients des enjeux que représente l’appropriation de leur architecture et de leur patrimoine par les habitants, s’engagent dans une démarche active de connaissance, de conservation, de médiation et de soutien et à la qualité architecturale et du cadre de vie. Il s’agit d’intégrer les éléments qui contribuent à l’identité d’une ville ou d’un pays riche de son passé et fort de son dynamisme.
Cela reste une démarche volontaire de la ville qui signe une convention avec le ministère de la Culture qui définit des objectifs précis et comporte un volet financier.
Des balades, des activités sont proposées autour du patrimoine de la ville, vous pouvez retrouver ces informations soit sur le site de la ville ou soit sur le site du label.
Vous pouvez retrouver les villes labellisées sur:  www.culture.gouv.fr/vpah/

Dites « Je t’aime » avec Villepreux

Villepreux lance un concours pour la St Valentin avec pour les deux gagnants, un repas pour 2 d’une valeur de 100€.
Alors aller déclarer votre flamme: http://www.villepreux.fr/index.php/Accueil?idpage=72&idmetacontenu=1473

Les Pétroleuses, une nouveauté dans la presse féminine?

Un nouveau magazine sur le marché de la presse féminine. Il se veut radicalement différent des autres bien entendu… Non, il ne veut pas prendre les femmes pour des potiches. Non, juste des limités cérébralement.

Une grosse campagne de pub un peu partout pour présenter Les Pétroleuses qui se veut différent des autres. Oui, il se veut plus proche des femmes modernes. Et non, ce n’est pas des journalistes comme la presse féminine qui vont rédiger les articles mais mademoiselle tous le monde. Se sont des blogueuse les rédactrices, cela change. Toutefois, est-ce que cela apporte quelque chose de mieux, de moins…. Les titres peuvent paraître semblable à d’autres mag, une rubrique Sexo avec pour titre: On reprend la main ou Mode: Matière d’Automne. Un article de 5 pages juste pour parler d’une expérience d’une nounou étrangère à domicile. Cela vaut-il autant de pages? Au final, qu’est ce qu’on apprend. Rien. Juste une expérience de vie, comme on pourrait lire sur un blog quelconque, de même pour le fantasme sur le collègue de bureau (1 page), une semaine sans cuisine…. La nouveauté? L’article sur la réalité augmentée. C’est vrai on ne va pas trouvé un article semblable dans Madame Figaro, mais fallait-il que cela soit écrit en grosse police avec des interlignes?? Je dirai que même si j’ai trouvé cela intéressant, j’ai trouvé qu’il manquait des choses plus complètes, avec plus d’informations, plus de perspectives, plus d’exemples. Que dire de l’article sur « Les recettes de Michel et Augustin »? A part que cette marque est très branchée, des produits design mais le goût est sans exception.

Alors non, je n’acheterais pas le numéro 2. Que ce magazine lance sa tv, lance ces apéros copines. Non, rien d’intéressant à lire. 1h de lecture au bar accompagné d’un diabolo violette. J’ai l’impression d’avoir perdu ce temps et que ce ne m’a rien apporté. Je vais replonger dans Causette qui lui est vraiment différent. Il faut essayer et l’on n’a pas par chance, l’obligation d’apprécier.

Propulsé par WordPress.com.