Quand la danse rencontre le public virtuel

En mars prochain, le chorégraphe français Jérôme Bel va expérimenter une œuvre artistique pour le web. Il sera le premier artiste invité au BMW Tate Live.

La performance se tiendra, un vendredi midi, à Londres au sein du Tate Modern dans un studio prévu à cet effet, la Performance Room. Dans cet espace, va être filmé et diffusé en direct sur le web la création du chorégraphe. Jérôme Bel est un habitué des réseaux sociaux, de l’Internet et de la vidéo. Il gère même ces répétitions via Skype. Il va présenter et réadapter son œuvre produite en 2007, Shirtologie. Une pièce minimaliste où il enlève l’un après l’autre des tee-shirts imprimés représentant nos expériences de vie.

Ce projet le BMW Tate Live va s’étendre sur une période 4 ans pour valoriser des performances artistiques de multiples disciplines via la vidéo et Internet qui seront diffusés sur la chaine de la Tate. Quatre commandes auprès d’autres artistes, (Pablo Bronstein, Emily Roysdon, Harrell Fletcher et  Joan Jonas) ont déjà été effectuées.

 

 

Publicités

Une fênetre sur le numérique

Créée en 1999, l’association Art dans la cité fait entrer l’art numérique dans les hôpitaux. L’art pénètre dans les chambres de 40 malades à l’aide d’un ordinateur portable avec le projet « Fenêtre sur chambre ».
En 2010, le projet « Fenêtre sur chambre » est créé pour le service d’hématologie et d’oncologie pédiatrique de l’hôpital d’enfants Armand-Trousseau à Paris. Raphaël Isdant et Nicolas Sordello ont conçu une île virtuelle en 3D où les enfants hospitalisés en chambre stérile et d’isolement, de 7 à 17 ans, peuvent entrer et créer leur univers. Les enfants se rencontrent virtuellement et partagent leur vécu comme leur expérience de l’hôpital. Le projet est à la fois un atelier et une installation numérique qui permettent d’explorer les nouveaux outils de création multimédias en dispositif de collaboration. Dans le cadre de l’atelier, les artistes ont accompagné les jeunes patients dans la création et la personnalisation de leur avatar, un double d’eux-mêmes, de découvrir le monde virtuel tout en se l’appropriant, d’apprendre à se servir des outils de chat… cela durant 3 mois. L’apprentissage ne nécessitait pas de connaissances informatiques au préalable. Les enfants deviennent acteurs de l’œuvre, tout comme les parents. Un salon pour les parents, installé au sein de l’hôpital, permet aux familles de créer un lien avec l’enfant par le biais d’un dispositif de vidéo-projection du monde virtuel sur un mur. L’accès à l’île n’est pas réservé uniquement au monde de l’hôpital, vous pouvez l’installer sur votre ordinateur.
« Fenêtre sur chambre » a été créé par les artistes, produit et réalisé par Art dans la Cité avec l’aide de l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, son laboratoire de recherche EnsadLab et la FrancoGrid. Il est soutenu par la Fondation de France, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France et GlaxoSmithKline et a obtenu l’Award des e-virtuoses 2011 dans la catégorie : « Health & Healthcare » décerné par un jury international indépendant.
Lien : fenetresurchambre.blogspot.com

Mon coup de coeur du jour

Aujourd’hui j’ai fait l’exposition au Cube à Issy-les-Moulineaux nommée Je ne veux pas Grandir. Plusieurs vidéos assez sympa à voir et voici mes deux coups de coeur. Parfois on croit que c’est avec les effets spéciaux modernes que l’on peut faire les plus belles et poétiques choses. Je vous laisse découvrir.

Quand la créativité, appel à la parodie créative

La version originale

La parodie avec de l’humour en plus

Propulsé par WordPress.com.